Accueil / Guide pratique potager / Nuisibles et défense / L’escargot, un vorace du potager

L’escargot, un vorace du potager

Symbole de lenteur, il est légion dans beaucoup de jardins. Il laisse quelques traînées de bave sur les feuilles et les constructions de bois ou de pierre. Il est gourmand et vorace. Il est présent dans toutes les régions du globe. Les dégradations de l’escargot dans le potager s’avèrent considérables. Découvrez les moyens de l’arrêter.

Qu’est-ce qu’un escargot ?

 

Regroupant de multiples gastéropodes à coquille, la famille de l’escargot est très hétéroclite. Elle comprend plusieurs centaines d’espèces en France. Le nombre mondial est impossible à déterminer, tant certains individus sont minuscules, mais il devrait avoisiner les six millions.

La tête de l’escargot contient une ou deux paires de cornes, appelées par les scientifiques “tentacules”. L’une abrite les yeux, mais la vue n’est pas un sens très utilisé par l’animal. La seconde concentre ceux du toucher et de l’odorat. Le corps est partiellement recouvert d’une coquille, qui souvent tourne vers la droite.

Le mollusque se déplace, fort peu rapidement d’ailleurs, grâce à la sécrétion d’un mucus, appelé “bave” dans le langage courant. Celui-ci lui sert également à se fixer à une paroi pour l’escalader.

Tout comme les limaces, les escargots hibernent dès que les températures sont trop basses. Vous êtes donc tranquille pendant les mois d’hiver, si tant est qu’ils ne soient pas trop doux.

Les gastéropodes sortent surtout la nuit, et notamment quand il pleut. Ils se cachent lorsque la chaleur et le soleil sont trop forts.

Les dégâts causés par les escargots

Les principales dégradations du petit mollusque sont bien entendu liées à son appétit féroce des légumes. Grâce à son mucus, il est capable de grimper sur les poteaux ou les bacs de potager, notamment en carrés, pour accéder à son délicieux buffet.

Si certains escargots sont détritivores ou carnivores, la plupart est friande des feuilles bien croquantes des plantes du potager. Les préférences du gastéropode pour ce menu ? La salade, bien sûr, de toutes les espèces (chicorée frisée ou scarole, laitue, mâche, roquette…) a toutes les faveurs. Mais l’animal apprécie également les tomates, les fanes de carottes ou les céleris. Un vrai ravage dans le potager ! Les feuilles sont trouées, les bords grignotés, parfois seule la nervure reste visible.

Comment lutter contre les escargots ?

La manière la plus simple de se débarrasser – temporairement – des escargots consiste à attraper l’intrus par la coquille et de l’envoyer valser à l’autre bout du jardin. Pour cela, il faut que les mollusques ne soient pas trop nombreux, ni trop petits, sinon vous passerez un certain temps à les enlever tous.

Une autre solution consiste à attirer les prédateurs des escargots. On compte notamment parmi ceux-ci les oiseaux, les hérissons, mais aussi les rongeurs. Pour faire venir ces amis, vous pouvez construire une petite cabane à oiseaux (sauf si bien sûr vous avez un chat) ou un petit abri à hérissons, ou bien en acheter en jardinerie si vous n’êtes pas très bricoleur…