Accueil / Actualité du potager / Plantations originales du potager
Pommes de terre violettes

Plantations originales du potager

Vous avez un potager et vous avez envie de faire pousser autre chose que des tomates, des salades et des choux ? Même si les variétés ne manquent pas parmi des légumes aujourd’hui courants dans un jardin, que diriez-vous d’adopter des espèces totalement différentes, voire insolites ? Outre l’originalité de votre potager, les avantages sont nombreux ! Découvrez nos idées, la seule limite en est l’imagination.

Pourquoi ?

Cultiver des variétés ou des espèces originales dans votre jardin possède de multiples bienfaits. Cela vous permet tout d’abord de découvrir des légumes dont, pour certains, vous ne soupçonniez même pas l’existence : connaissiez-vous l’oca du Pérou ? La christophine ? Le cucamelon ?

Ensuite, vous vous ouvrez à d’autres cultures (littéralement !) et bénéficiez des qualités nutritionnelles de ces nouvelles espèces : vous pourrez faire pousser des plantes consommées aux quatre coins de la planète et cuisiner des plats exotiques pour enchanter vos papilles.

Enfin, d’un point de vue plus global, vous pourrez participer à la préservation des espèces et à la biodiversité. Votre potager abritera de nombreuses espèces végétales et permettront d’enrichir votre jardin.

Des variétés originales

Si vous êtes un peu frileux à l’idée de vous lancer dans la culture de nouvelles variétés et d’apprendre à faire pousser autrement, vous pouvez toujours continuer à privilégier les espèces “classiques”, mais choisir des variétés incongrues. La singularité peut porter par exemple sur la forme ou la couleur du légume. Vous pouvez ainsi miser sur des protéagineux (pois d’hiver et de printemps, féveroles de printemps…), des aubergines rondes et/ou blanches, des tomates vertes ou noires, des pommes de terre et des choux brocolis violets, des betteraves orange, des carottes violettes ou blanches, des concombres ronds, du maïs rouge ou multicolore, des pois et des poivrons violets… Tout ce qu’il faut pour avoir un potager à la fois original et ultra coloré !

Maïs rouge

Des légumes oubliés

Certaines plantes furent cultivées durant des siècles mais sont malheureusement tombées en désuétude pour des raisons diverses. Pourtant, la plupart ont des qualités nutritionnelles et gustatives indéniables. Parmi ces espèces, nous pouvons citer :

  • le panais : cousin de la carotte, au goût un peu sucré
  • le rutabaga : brassicacée rappelant la noisette et pleine de vitamines
  • le topinambour, à la saveur proche de l’artichaut
  • le salsifi, plutôt sucré
  • l’arroche, qui évoque l’épinard
  • le crosne du Japon, rappelant également la noisette et l’artichaut
  • l’épinard-fraise, dont les feuilles évoquent l’épinard et dont les fruits, très peu sucrés, ressemblent à la fraise des bois.
  • le raifort, racine au goût très prononcé
  • le scorsonère, très goûteux, source de vitamines E, B et C
  • le chervis, dont les racines très fines sont un peu sucrées
  • l’hélianti, légume-racine aux jolies fleurs jaunes, cousin de la laitue
  • le chou kale, chou frisé aux multiples vertus nutritives
  • le cardon, proche de l’artichaut mais doté d’épines

Epinard-fraise

Des légumes d’ailleurs

Il existe tant de végétaux courants sous d’autres horizons et inconnus chez nous et que vous pourrez faire pousser sans trop de difficulté dans votre potager ! En voici quelques exemples :

  • le concombre des Antilles, épineux et décoratif
  • la christophine, provenant également des Antilles, mais aussi du Mexique et de la Réunion, ressemble à une poire verte.
  • le melon poire, originaire d’Amérique latine, dont la chair est sucrée, est riche
  • la patate douce, proche du liseron
  • l’oca du Pérou, dont la culture et la consommation se rapprochent de celles de la pomme de terre

Des céréales

Mais oui, il est possible de faire pousser des céréales dans votre jardin ! Outre le maïs, dont vous pourrez trouver des conseils de culture sur cette page, vous pouvez, selon la taille de votre potager, décider de franchir le cap et de faire pousser du blé (dur ou tendre), du lin, de la luzerne, du millet, du sarrasin, du seigle, du colza, des tournesols, ou même de l’orge de printemps !

Il vous faudra un peu plus de place que les légumes, mais quelle originalité ! L’un des conseils les plus importants avant de vous lancer dans une telle culture est de bien prendre en compte l’aspect volumineux de telles plantes. Pensez bien à l’ombre que va créer le feuillage et profitez-en pour installer des légumes peu friands de soleil (radis, navet, laitue, chou ou céleri par exemple) sur les parcelles que couvrira l’ombre.

Orge de printemps

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*