Accueil / Guide pratique potager / Nuisibles et défense / Construisez votre maison à insectes

Construisez votre maison à insectes

Certaines plantes de votre potager sont envahies de vilaines bestioles ? Ces indésirables sont notamment les pucerons, qui s’attaquent aux feuillages, et les fourmis qui en font l’élevage pour les dévorer, mais également les mollusques. Il est bien sûr possible de lutter contre ces nuisibles par voie chimique, en répandant des insecticides sur les végétaux. Ce n’est évidemment pas souhaitable dans votre potager.

Les avantages de l’abri à insectes

Une des manières naturelles et biologiques de lutter contre les insectes ravageurs est la pulvérisation de divers décoctions et purins. Une autre est d’utiliser à son avantage la chaîne alimentaire, et la place de certains en tant que proies. Pour attirer les prédateurs d’insectes parasites, vous pouvez répandre des phéromones, mais le plus efficace semble de construire une maison à insectes.

Cet habitat peut abriter des espèces pollinisatrices, en particulier les bourdons et autres abeilles. Certains agriculteurs choisissent de déverser ou de vaporiser des insecticides et/ou des engrais sur leur champ, et ces produits chimiques se disséminent sur les terrains aux alentours et menacent les insectes butineurs, qui se raréfient. Pourtant, ces animaux sont d’une importance primordiale pour la biodiversité et la reproduction de la flore. Votre cabane à insectes va permettre d’héberger ces petites bêtes, loin des substances nocives.

1 - Dessin de l'hôtel à insecte

Mais, me direz-vous, pourquoi fabriquer ce foyer plutôt que de l’acheter tout prêt en jardinerie ? Tout d’abord, le prix moyen est assez élevé, sans pour autant être inabordable. Il est de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros. Construire vous-même votre hôtel à insectes peut vous prendre une petite demi-journée. Cela qui semble un peu long mais le temps passe vite lorsqu’on travaille à plusieurs, et cela peut amuser les enfants. Au-delà du prix, qui n’est pas un critère absolu, il y a également la fierté du travail manuel bien fait, et la possibilité d’adapter votre création comme bon vous semble : tel compartiment plus grand que tel autre, choisir les dimensions qui vous conviennent au mieux, etc. Enfin, vous aurez la certitude des matières et des méthodes que vous aurez employées. Le vernis sera celui que vous aurez sélectionné, et vous saurez la provenance des planches de bois.

Etapes de la construction

Pour ériger un abri à insectes, vous devez être un peu bricoleur – ou connaître une personne bricoleuse.

Ingrédients :

  • 10 planchettes dont 2 épaisses
  • 6 petites cales en bois
  • Scie à bois
  • Scie sauteuse ou à disque
  • Clous et marteau
  • Perceuse
  • Pince
  • Branchages et brindilles
  • Pommes de pain
  • Rondins
  • Grillage
  • Brique à trous

7 - Les différents éléments de la maison à insecte

1. Le cadre

Clouez deux à deux les planches de 40 cm et 60 cm. Ajoutez 4 cales dans les coins intérieurs, pour consolider le cadre.

Taillez en biais les extrémités des 2 planches épaisses. Clouez 2 extrémités ensemble pour faire un V, puis clouez les 2 autres extrémités aux coins supérieurs du cadre pour faire un toit.

2 - La structure de la maison à insecte

2. Les étages

Selon la taille de votre cabane à insectes, il vous faudra plus ou moins d’étages. Il est bon de varier les éléments à installer dans l’abri, afin d’attirer diverses espèces.

Pour notre maison, nous avons effectué une première esquisse avec les différents emplacements, puis une seconde. Nous avons décidé de construire cinq étages, dont l’un incluant une petite cellule, et un sous le toit.

Sciez trois des planches à la bonne longueur et clouez-les au cadre aux hauteurs adéquates. Nous avions choisi de glisser un rondin dans le second étage : nous avons mesuré la hauteur dudit rondin pour déterminer à placer la deuxième planche.

4 - Fixation des traverses et étages

Pour la cellule, ajoutez une petite planche en profondeur et une autre pour le fond.

Après avoir élaboré vos différents étages, il vous faut protéger la structure que vous venez de construire. Badigeonnez généreusement tout le bois d’huile de lin. N’oubliez pas aucun centimètre carré caché !

9 - Nourrir à l'huile de lin l'hotel à insecte

3. Les compartiments

Lorsque l’ossature de l’hôtel à insectes, laissez-la sécher quelques minutes. En attendant, consacrez-vous à la garniture.

Chaque élément attirera une espèce particulière, à vous de choisir les insectes que vous souhaitez héberger. Vous pouvez bien évidemment dédier plusieurs compartiments avec les mêmes éléments.

La chrysope est bien utile car elle dévore les pucerons. Pour l’inciter à élire domicile dans votre construction, il vous faudra disposer de la paille, ainsi qu’une petite cellule avec une fente pour qu’elle puisse s’y glisser.

3 - La découpe des planches

Le bourdon, butineur indispensable, préfèrera une boîte avec une petite cavité (et une planchette d’envol), ou une tige creuse.

Le carabe, lui aussi, se nourrit du puceron, et également de la limace et de l’escargot. Il sera à l’aise au milieu de brindilles ou de petits branchages.

Les abeilles, pollinisatrices, seront ravies d’habiter des petits rondins percés, mais aussi des tiges creuses. L’abeille solitaire, apprécie les alvéoles des briques et la paille.

Parmi les autres insectes amateurs de pucerons, notons également les pince-oreilles. Pour les faire venir dans votre cabane (voire dans d’autres endroits de votre jardin ou de votre potager), disposez de la paille et des herbes sèches dans un petit pot en terre retourné.

8 - La cabane à insecte

Avant de sceller la cellule d’une petite planchette percée, mettez-y des brindilles et quelques feuilles mortes.

Choisissez plusieurs rondins de dimensions différentes et perforez-les avec une perceuse : de nombreux trous, de divers diamètres (1cm pour que les bourdons viennent s’y installer, 5mm seulement pour les abeilles, bien plus sveltes), orneront la bûche, mais ne la transperceront pas. Déposez-les dans l’étage prévu à cet effet, et complétez avec des petits branchages, découpés à la bonne taille.

Encastrez des pommes de pin dans un des compartiments du gîte à insectes.

6 - Vérification de l'emplacement des éléments

Déposez délicatement la brique, dans les trous de laquelle vous aurez ajouté de la glaise, de la paille et un peu d’herbe sèche, dans un des coins.

Dans le grenier, nous avons mis des tiges creuses, qui pourront accueillir nos amis butineurs.

Des brindilles et de l’herbe sèche garniront un nouveau compartiment, ou une partie d’un compartiment. Renversez deux ou trois pots de terre dans les petits rameaux, pour que les pince-oreille puissent se cacher.

10 - Perçage des trous dans les buches

4. Les finitions et l’installation

Pour éviter que les éléments de la maison à insectes ne tombent, il vous faut ajouter du grillage sur la façade. Etalez le treillis sur la devanture de l’abri et découpez-le quelques centimètres après le périmètre de l’édifice. A des distances régulières et suffisamment courtes pour que la grille tienne, enfoncez des clous au bord des trous du grillage et recourbez-les sur le fer. A l’aide d’une pince, coupez les parties du treillis dépassant de la structure de l’hôtel.

Selon l’emplacement que vous avez choisi pour le gîte à insectes, il vous faudra peut-être, comme nous, empiler de grosses briques pour le support, attacher le dos de la cabane contre un mur ou un pilier.

Un commentaire

  1. Bonjour, on m’a offert un hôtel à insectes. Est-ce que je peux le customiser avec des serviettes en papier et du vernis colle ? Les insectes viendront quand-même ? Dans un sens, j’ai peur que le bois brut vieillisse mal mais dans l’autre, je me dis que les insectes préfèrent le bois naturel plutôt que les produits.

    Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*