Accueil / Guide pratique potager / Courges, citrouilles, potirons, cucurbitacées… Comment les distinguer ?
Potiron Bleu de Hongrie

Courges, citrouilles, potirons, cucurbitacées… Comment les distinguer ?

Stars de l’automne et d’Halloween, les cucurbitacées sont l’une des familles les plus prolifiques et variées du potager : de la courgette à la pastèque, du potiron au melon, de la calebasse au concombre, on trouve un vaste choix de goûts, de formes, de tailles et de couleurs. Cependant, certaines cucurbitacées sont fort semblables.

Vous vous demandez quelles sont les différences entre les courges, les potirons, les potimarrons, les citrouilles, les cucurbitacées, les coloquintes, les calebasses ? Eh bien la distinction n’est pas si simple !

 L’origine des cucurbitacées

L’être humain cultive des cucurbitacées depuis la nuit des temps, 10 000 ans tout du moins. Ces fruits ne contenaient que très peu de chair, on mangeait surtout les graines. Ils furent introduits en Europe dès le XVIème siècle.

Si les cucurbita (potirons, courges musquées, citrouilles…) nous viennent tout droit d’Amérique (centrale, du Sud et Mexique), les calebasses, les coloquintes, les pastèques et les melons sont d’origine africaine. Les concombres et les cornichons, quant à eux, ont choisi un autre continent : l’Asie !

Si cette famille si nombreuse regroupe des membres nés dans trois continents différents, et utilisés ou mangés dans les deux autres également, on peut s’interroger sur cette origine lointaine. Des graines d’une plante auraient-elles été dispersées par le vent, voire des oiseaux, lorsque les terres étaient plus rapprochées ?

Qu’est-ce qu’une cucurbitacée (Cucurbitaceae) ?

Il s’agit de la famille de plantes qui comprend, entre autres, les courges ! On y trouve aussi les courgettes, les concombres, les cornichons, les melons, les pastèques… Elles proviennent pour la plupart de régions tropicales ou subtropicales. On déguste les fruits de certaines, les graines d’autres, et les animaux ont, eux aussi, le droit d’en consommer… Miam !

La famille des cucurbitacées contient plusieurs genres, notamment cucurbita, lagenaria, citrullus et cucumis. Le genre cucurbita regroupe plusieurs espèces, notamment Cucurbita maxima, cucurbita moschata, Cucurbita pepo et Cucurbita ficifolia.

 Qu’est-ce qu’une courge ?

Massivement utilisé, le terme de courge peut désigner trois groupes :

  • au sens large, beaucoup de cucurbitacées : la courge butternut, la courge cou-tors, la courgette, la blue hubbard, la courge musquée, la courge spaghetti, la pastèque, la calebasse et bien d’autres encore !
  • à un sens un peu plus strict : les cucurbita pepo (la courge lady godiva, la courge spaghetti, la courge patidou, le pâtisson, la courgette, la citrouille vraie…) et les cucurbita moschata (la courge musquée de Provence, la courge longue de Nice, le butternut, la courge musquée Trombocino d’Albinga…)
  • au sens le plus strict : la courge, le potiron, la courge musquée et la courge de Siam

Les différences entre le potiron et la citrouille

Il s‘agit de deux cucurbitacées, le potiron appartenant à l’espèce Cucurbita maxima, la citrouille faisant partie de l’espèce Cucurbita pepo.

Le potiron est plus aplati que sa cousine, et sa couleur varie de l’orange rougeâtre au vert foncé. Sa chair est plus sucrée que celle de la citrouille, plus filandreuse. Cette dernière est donc utilisée pour les décorations d’Halloween, bien plus pratique à creuser que les navets et les rutabagas dont les Irlandais se servaient autrefois pour cette fête celte.

Tous deux sont originaires d’Amérique, elle du Mexique, lui vient de plus du sud.

Parmi les variétés de potiron, on trouve le potiron Blue Hubbard, le potimarron, le potiron rouge vif d’Etampes, le potiron bleu de Hongrie, le potiron vert olive…

Pour faire la différence entre les deux espèces, vous pouvez observer le pédoncule (la « queue ») : celui de la citrouille est rugueux et filandreux, alors que celui du potiron est tendre et spongieux.

Les autres cucurbitacées

Autres cucurbita maxima

Le potimarron est de forme de poire, la couleur de sa peau peut varier du rouge au rouge foncé, du vert au bronze. Sa chair est farineuse et jaune et a un goût de marron.

Le potiron Hubbard est de forme ovale et étirée, et peut avoir une peau bleu-gris (Blue hubbard), orange (Golden hubbard) ou verte (Green hubbard), granuleuse et très épaisse. Sa chair est jaune orangée, épaisse, douce et peu sucrée.

Autres cucurbita pepo

La citrouille de Touraine est allongée, de couleur verte striée de jaune. Bien que l’on puisse la consommer, elle nourrit surtout les animaux car elle n’a pas beaucoup de saveur.

Le patidou est de forme ronde et très légèrement crénelée, ma peau jaune et striée de vert. Sa chair est orangée, très fine, ferme, sucrée, au délicieux goût de noisette.

La courge spaghetti est de forme allongée, sa peau jaune à orange. Sa chair est jaune clair et peu épaisse. Après cuisson, elle donne des filaments semblables à des spaghetti.

La courge Jack be little ressemble en tout point à la célèbre citrouille d’Halloween en miniature : une forme circulaire et légèrement dentelée, une peau orange et lisse.

Le pâtisson présente une forme crénelée et dentelée, légèrement bombée, sa peau est lisse, orange ou blanche. Sa chair est jaune foncé, épaisse, ferme, légèrement farineuse, peu sucrée avec un léger goût de fond d’artichaut.

Certaines coloquintes sont des cucurbita pepo. Aucune n’est comestible, leur utilisation se cantonne à la décoration. Leurs couleurs et leurs formes sont très diverses.

La courgette fait également partie des cucurbita pepo. Sa peau est lisse et varie du vert au jaune, tout comme sa chair. Elle peut être de forme allongée ou ronde.

La courge musquée : cucurbita moschata

La sucrine du Berry est en forme de grosse poire, sa peau est lisse et de couleur verte, orange ou beige.

La peau de la courge Trombocino d’Albinga est lisse et beige. La cucurbitacée est de forme cylindrique terminée par un renflement. Sa chair est orange clair, ferme avec un léger goût de noisette.

De couleur beige, le butternut, aussi appelé doubeurre, a une forme assez droite terminée par un renflement. Sa chair jaune est fine et fondante.

La calebasse : lagenaria siceraria

Les calebasses, non comestibles, sont utilisées pour la décoration et la confection d’ustensiles.

La gourde pèlerine a une forme de poire. Sa peau varie du blanc cassé au vert.

La courge plate de Corse est de forme ronde, sa peau est blanche et lisse.

La pastèque : citrillus lanatrus

La pastèque peut être de forme ronde ou allongée. Sa couleur est verte, parfois striée de blanc ou de bleu. Sa chair peut être verte ou rouge, toujours sucrée. Le fruit pèse de 5 à 20 kg. Parmi les nombreuses variétés, toutes plus délicieuses les unes que les autres, on peut citer la Crimson sweet, la Charleston gray…

La coloquinte officinale : citrillus colocynthis

Non comestible, cette plante est cultivée pour ses bienfaits sur la santé. Le fruit ressemble à une clémentine ou à une petite pastèque, sa couleur varie du vert au jaune. Sa chair est toxique mais ses graines comestibles.

Le melon : cucumis melo

Ce fruit savoureux et bien connu peut se présenter sous forme ronde ou ovale, sa peau est de couleur verte ou jaune, parfois striée de vert. Très parfumée et juteuse, sa chair est verte ou orange.

Parmi les variétés, on peut citer : le cantaloup, le melon brodé, le galia.

Le concombre et le cornichon

L’espèce Cucumis sativus donne le concombre et le cornichon. Les fruits s’éloignent fortement des autres cucurbitacées, notamment par leur chair gorgée d’eau et leur saveur. En revanche, leurs feuilles ne peuvent nier leur parenté avec les autres cucurbitacées.

 

La famille des cucurbitacées est une famille très nombreuse et très variée. Elle comporte des courges, des potirons, des citrouilles, et bien d’autres merveilles de Dame Nature. La palette de formes, de couleurs, de tailles et de saveurs s’avère immense. Et pour compliquer tout cela, il peut y avoir des hybridations entre variétés de la même espèce !