Accueil / Guide pratique potager / Organisation du potager

Organisation du potager

Avoir son propre potager permet de récolter de délicieux légumes plein de saveurs et des aromates frais. Il faut bien sûr que les plantes soient en parfaite santé pour donner leurs fruits, mais pas uniquement. En effet, d’autres paramètres entrent en jeu, notamment l’organisation du potager. Quelques éléments sont à prendre en compte pour optimiser la production du jardin.  

Association des plantes

Certains végétaux apporteraient des bienfaits à leurs voisins, tandis que d’autres auraient un effet plus négatif. Bien qu’aucune preuve scientifique n’étaye cette théorie, cela ne coûte pas grand chose de suivre ces directives. Apprenez quels légumes ou aromates vous pouvez sans crainte placer les uns à côté des autres, et ceux qu’ils vaut mieux éviter d’installer dans les parcelles mitoyennes.

Rotation des cultures

La présence de certains légumes a tendance à épuiser la terre dans laquelle il sont implantés. De plus, les végétaux de la même famille peuvent être plus sensibles à l’attaque de maladie ou de parasites que les autres. Ce sont les raisons pour lesquelles il vaut mieux éviter de placer dans la même parcelle des légumes de la même famille pendant un certain temps d’affilée. C’est ce que l’on appelle la rotation des cultures.

Étiquettes du potager

Une autre étape de l’organisation du potager constitue à identifier les légumes, notamment à travers des étiquettes. Outre l’aspect esthétique, cette opération se révèle fort utile pour ne pas oublier ses semis ou la variété plantée. Enfin, elle est indispensable dans les phases d’association et de rotation des cultures : elle permet, entre autres, d’anticiper et de planifier les semis et les plantations, mais également les opérations d’entretien, et les périodes de récoltes.