Pomme de terre

Plante originaire d’Amérique, introduite dans nos contrées au XVIème siècle, la pomme de terre n’est pas vraiment un légume comme les autres. Elle ne se plante pas dans un potager en carré, mais plutôt à l’écart, en pleine terre. Ma fiche pratique sur ce tubercule va vous apprendre comment planter, prendre soin, puis récolter ce délicieux légume.

Les différentes variétés de pomme de terre

On recense plus de 4000 variétés de pommes de terre cultivées. Elles sont divisées en deux catégories : la pomme de terre de primeur, précoce, se plante en hiver et se récolte au printemps ; la pomme de terre de conservation se plante en avril ou mai et se récolte de août à octobre. La France est le neuvième pays producteur, loin derrière la Chine, la Russie et l’Inde !

La pomme de terre appartient à la famille des solanacées, dont font également partie l’aubergine, la tomate, le piment, mais aussi… la mandragore et le tabac !

Jeunes plants de pomme de terre

La culture de la pomme de terre

Cette partie vous présente tout ce que vous devez savoir pour cultiver vos patates.

Calendrier récolte et plantation pomme de terre

La plantation

Avant de planter vos pommes de terre, choisissez un emplacement où la terre est bien riche. Ce légume est un peu frileux, vérifiez que les températures soient pas inférieures à 10°C lors de la mise en terre, entre février et mai. Humidifiez avant la plantation. Si le sol est trop dur, n’hésitez pas à motoculter. Enlevez le maximum de gros cailloux. Placez les tubercules en rangées : prévoyez 70 cm entre deux rangées et 30 à 40 cm entre chaque pomme de terre. Plantez à 10cm de profondeur.

Jeune plant de pomme de terre

L’entretien

Lorsque les plants commencent à mesurer une dizaine de centimètres de hauteur, binez autour, afin que l’eau pénètre mieux dans le sol.

Pour qu’ils se développent bien, il faut butter les légumes avec un buttoir ou une binette, c’est-à-dire ramener de la terre autour des tiges pour que la partie supérieure de la plante se retrouve en haut d’une petite colline. Une première fois 2 semaines après plantation, dès que les feuilles ; une seconde fois un mois après plantation. Le buttage permet au tubercule de rester sous terre et donc de ne pas verdir à la lumière (si elle devient verte, la pomme de terre n’est plus mangeable) ; il a également l’avantage de l’inciter à pousser en hauteur.

Afin que la pomme de terre profite de tous les nutriments du sol et s’épanouisse de la meilleure des façons, pensez à désherber bien consciencieusement autour des plants.

La pomme de terre n’a pas craint l’excès d’eau. Si besoin, ne l’arrosez qu’au petit matin, en veillant à ne pas mouiller les feuilles pour éviter le mildiou. Accélérer la fréquence de l’arrosage entre le 20ème et le 50ème après plantation.

Vos plants ne seront pas à l’abri d’une attaque de doryphore (petits insectes) ou de mildiou (maladie touchant les feuilles). Si les coléoptères ne sont pas trop nombreux (au début de l’invasion), on peut les retirer manuellement. Pour lutter préventivement contre le mildiou, on peut pulvériser une bouillie bordelaise, mais il faut respecter les précautions d’emploi, ou une décoction de prêle.

Pendant l’hiver, vos pommes de terre auront besoin d’aide : apportez-leur un fertilisant en biomarine (en vente en jardinerie), composé de marcs, de fumiers et de composts.

Buttage d'une pomme de terre

La récolte et la conservation

S’il s’agit de pommes de terre de variété primeur, récoltez les tubercules quand la plante fleurit. Dans le cas contraire, arrachez les feuilles lorsqu’elles ont jauni. Trois semaines plus tard, déterrez les légumes en soulevant la terre avec précaution à l’aide d’une bêche, disposez-les sur le sol pour qu’ils sèchent.

Le lendemain, mettez les pommes de terre pour conservation dans un local obscur, ventilé et frais.

Récolte de pommes de terre

Ma fiche pratique sur la pomme de terre

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*