Carré de poireaux

Poireau

Légume indissociable des potages et délicieux en fondue, le poireau est originaire de la Méditerranée, plus précisément du Proche-Orient. Il est cultivé et dégusté depuis des millénaires, notamment en Egypte et à Rome. Etrangement, c’est aujourd’hui l’Indonésie qui produit le plus de poireaux, suivie de la Turquie et la Belgique. La France est le premier pays cultivateur d’Union Européenne. Ma fiche pratique va vous aider à cultiver le poireau.

Les différentes variétés de poireau

Le poireau fait partie de la grande famille des alliacées, ses cousins se prénomment ail, échalote, oignon et ciboulette. Pour éviter la fatigue de la terre et la transmission d’éventuels parasites dans le sol, je vous préconise d’attendre quatre ans avant d’implanter de nouveau des alliacées dans le carré qui a accueilli des poireaux.

Les variétés se déclinent en différentes catégories : les poireaux d’hiver et les poireaux d’été.Les plus cultivées et intéressantes sont les suivantes : Bleu d’hiver, Monstrueux d’Elbeuf et Gros long d’été.

 

Poireau

La culture de poireau

Voici mes conseils pour optimiser la culture de vos poireaux.

Calendrier poireau

Le semis / la plantation                        

Il vous est possible de faire pousser vos propres poireaux à partir de semis en intérieur, que vous aurez effectué entre février et avril, ou entre août et septembre.

Si vous n’avez pas de jardin, ou peu de place, il vous est possible de cultiver ce légume sur un balcon. Vous n’avez simplement pas besoin d’ajouter de terreau.

Choisissez bien la place où seront situés vos poireaux : ils y resteront de 5 à 8 mois. Autre point important pour sélectionner le carré : la carotte a la capacité accommodante d’éloigner la teigne du poireau, tandis que, lui, repousse la mouche de la carotte. Dans la mesure du possible, profitez de ces avantages en plaçant ces légumes dans des carrés voisins. La proximité de céleri, de fraise, d’oignon ou de tomate peut être bénéfique pour le poireau.Vous pouvez choisir un carré ayant accueilli des fèves ou des pois.

Le poireau ne déteste pas le soleil, mais il faudra tout de même lui trouver un emplacement un peu ombragé. Le poireau ne prend pas beaucoup de place. Vous pouvez placer douze plants sur le carré choisi, sur trois lignes espacées de 15cm les unes des autres. Selon la variété et le climat, la plantation se fait de mi-avril à mi-juillet, puis en octobre et novembre.

Si vous souhaitez suivre le calendrier lunaire pour vos semis et plantations, effectuez ces gestes de préférence en lune montante et jours racines.

Jeunes poireaux

L’entretien

Le poireau n’est pas très gourmand en eau. Arrosez-le si nécessaire, mais de manière abondante pendant les périodes de sécheresse. Pour que l’eau de pluie s’infiltre bien dans la terre, et pour aérer celle-ci, il faut biner soigneusement le sol. Les mauvaises herbes peuvent pulluler dans le potager. Pour qu’elles ne prennent ni la place ni les nutriments dédiés aux poireaux, pensez à désherber régulièrement.

Protégez et fertilisez le légume en lui administrant de l’azote en engrais, mais également de l’extrait fermenté d’ortie en été et en automne. L’odeur de cette préparation est particulièrement nauséabonde. En octobre, répandez sur vos poireaux un engrais équilibré à diffusion lente.

Les deux ennemis principaux du poireau sont la teigne (chenille) et la mouche. Une manière de se prémunir de la première est l’implantation de carottes dans un carré attenant. Une autre, non incompatible, est le paillage, mais avec des feuilles de tanaisie ou de rhubarbe, pour éviter que la teigne ne ponde dans le légume. En hiver, vous pouvez pailler avec des feuilles mortes ou de la paille. Pour protéger vos poireaux préventivement contre la mouche, étendez un filet prévu à cet effet, au-dessus des feuilles, en fin d’hiver et à l’automne. Eliminez toutes les feuilles touchées, et ne les mettez pas dans le compost, pour éviter la propagation du parasite.

Le poireau fait partie de ces quelques légumes qui ont besoin d’être buttés régulièrement. Entendez par là qu’il faut ramener de la terre sur sa tige pour en faire une petite butte. Ce procédé permet à la fois de renforcer l’implantation de la tige dans le sol, et également de protéger la base du fût du soleil pour qu’elle blanchisse.

Pour que la plante grossisse bien, coupez le premier tiers du feuillage vert, lorsque le poireau mesure trente centimètres.

Poireaux

 La récolte et la conservation

Le poireau fait partie des légumes emblématiques de l’hiver. Mais, en choisissant judicieusement les variétés que vous plantez, vous pouvez récolter des poireaux toute l’année, y compris l’été !

Vous pouvez cueillir votre poireau lorsque son diamètre atteint trois centimètres, au fur et à mesure de vos besoins, ou s’il commence à monter en fleurs. Refermez bien le trou après avoir sorti le légume de la terre, pour empêcher qu’un insecte aille y pondre. Le poireau est gourmand en nutriment et épuise le sol ; pensez à bien enrichir le carré après cueillette. Si vous souhaitez suivre le calendrier lunaire, effectuez la récolte de préférence en lune descendante.

Le poireau se conserve entier quelques jours dans le bac légumes du réfrigérateur. Vous pouvez également le congeler ou le stocker cuit ou cuisiné.

Poireau dans son carré

 

Ma fiche pratique sur le poireau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*