Pomme de chou-fleur

Chou-fleur

Le chou-fleur est un légume emblématique de l’hiver, dégusté notamment en gratins ou même cru en apéritif. Aujourd’hui, ce sont la Chine et l’Inde, puis l’Italie et l’Espagne, et enfin les Etats-Unis et la France qui produisent le plus de choux-fleurs au monde. Adepte des régions pluvieuses, c’est principalement en Bretagne, en Normandie et dans le Nord que le chou-fleur français a élu domicile. Ma fiche pratique ne s’adresse pas qu’aux personnes habitant ces régions !

 

Les différentes variétés de chou-fleur

 

Le chou-fleur fait partie de la grande famille des brassicacées, qui regroupe également le brocoli (appelé également chou-brocoli), le chou pommé, le chou-rave mais également le navet, le radis, la moutarde, le rutabaga, le cresson, la roquette… Et même le raifort et le wazabi ! Pour éviter l’éventuelle transmission de maladies et l’épuisement du sol, il vous faudra éviter d’installer un de ces légumes dans le même carré pendant 4 ans.

Parmi les différentes variétés de chou-fleur, on distingue habituellement trois catégories :

  • Les variétés de printemps sont semées en septembre ou en octobre et récoltées en mai ou juin suivant
  • Les variétés d’été et d’automne sont semées entre février et mai et récoltées entre juillet et novembre
  • Les variétés d’automne et d’hiver sont semées en mai ou juin et récoltées entre novembre et mars.

La grande majorité des pommes des choux-fleurs sont blanches, mais certaines, plus rigolotes, permettent des fantaisies de couleurs dans le potager… et dans l’assiette ! Les pommes du romanesco et du vitaverde sont vertes. Mais celle du chou-fleur Sunset est carrément orange !

Plant de chou-fleur

 

La culture de chou-fleur

Vous découvrirez dans ma fiche mes conseils pour cultiver le chou-fleur dans votre potager.

Calendrier chou-fleur

Le semis / la plantation

 

Le chou-fleur aime le soleil, mais sans excès. Choisissez un carré qui sera ensoleillé lorsqu’il fera froid, notamment si vous habitez dans une région où les températures peuvent être fraîches, ou à mi-ombre si vous habitez dans une région plus chaude. Il existe de nombreuses variétés de chou-fleur. Selon celle que vous avez choisie, vous pourrez procéder à la plantation de mi-mars (en protégeant la jeune pousse du froid) à août. La position idéale est devant le treillage d’un concombre ou d’un cornichon, afin que le chou-fleur puisse bénéficier d’ombre zébrée lors des heures les plus chaudes en été.

Ne plantez qu’un seul chou par carré, si possible dans un carré de bord ou d’angle, car les feuilles s’étalent et risquent de faire de l’ombre aux autres plantes. Le chou-fleur va rester dans son emplacement entre un et deux trimestres, alors réfléchissez bien aux autres légumes que vous souhaiterez faire pousser et à leurs possibles futures localisations ! Lors de la mise en terre, penchez légèrement le plant vers l’extérieur du carré. Immédiatement après, buttez le chou-fleur.

Jeune plant de chou-fleur

 

L’entretien

Le chou-fleur n’aime pas avoir soif, mais ne veut pas pour autant être noyé ! Arrosez-le régulièrement, mais sans excès. Répandre un peu de paillis sur le carré, notamment au pied du plant, pourra permettre de préserver l’humidité, et maintenir un peu de fraîcheur en été et un peu de tiédeur en hiver.

Votre petit protégé aura également besoin de forces : je vous conseille de lui apporter des engrais naturels contenant phosphore et potassium, sauf pour les choux de printemps. Vous pouvez ajouter un peu de compost en cours de culture. Pour les choux d’hiver, vous pouvez apporter un engrais équilibré à diffusion lente.

Le chou-fleur a moult ennemis ! Il peut être attaqué par des insectes ou des mollusques : l’altise (un petit coléoptère), la piéride (une chenille noire et jaune), la mouche du chou (qui creuse des galeries dans la pomme), le puceron cendré du chou (sur les feuilles), mais également l’escargot et la limace qui se délectent des jeunes plants. Le chou-fleur peut également être la cible de la maladie de la hernie, qui touche les feuilles et les racines. Deux mois après la plantation, il faudra procéder à l’arrosage à l’extrait fermenté d’ortie. Celui-ci peut éloigner les éventuels parasites (notamment les altises) et également faire office de fertilisant. L’inconvénient de l’extrait est l’odeur, particulièrement pestilentielle. Enfin, une pulvérisation de décoction de prêle appliquée de manière régulière permettra de prévenir contre la hernie du chou, une maladie attaquant les racines mais peu répandue.

Comme la majorité des légumes, le chou-fleur partage son carré avec des mauvaises herbes, qui peuvent envahir son espace et se nourrir des nutriments du sol. Il est donc important de désherber régulièrement. Pour que la pluie pénètre le plus facilement dans la terre, et pour aérer cette dernière, il vous faudra également biner régulièrement : griffer le sol autour du chou-fleur avec un outil adapté, après désherbage bien sûr.

Le terme « feuilles de chou » est également utilisé pour désigner une page de journal, souvent grande. Cela ne semble pas un hasard. Le feuillage des choux – y compris celui du chou-fleur – est immense et s’étend sur les carrés d’à côté. Or, il risque de gêner les légumes voisins. Pour éviter qu’il ne les empêche de pousser ou ne leur fasse de l’ombre, il vous faudra couper régulièrement les feuilles, notamment celles du bas, ou celles qui empiètent sur le territoire adjacent. Cela permettra également au chou de concentrer ses forces.

Lorsque la pomme arrive à un diamètre de 7 cm, couvrez-la d’une feuille ou deux afin de la protéger du soleil et qu’elle reste bien blanche.

Pomme de chou-fleur parmi les feuilles

 

La récolte et la conservation

Vous pourrez cueillir votre chou-fleur lorsque la pomme est bien blanche et bien formée, avant qu’elle ne commence à devenir rose. Selon la variété, cette opération s’effectuer entre juin et octobre, voire jusqu’en mars.

Le chou-fleur est épuisant pour le sol. Après la récolte, il vous faudra épandre un peu d’engrais naturel pour les prochains légumes.

La pomme du chou-fleur se conserve entière dans le réfrigérateur pendant deux ou trois jours, dans le bac à légumes.

Chou-fleur cueilli

 

Ma fiche pratique sur le chou-fleur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*