05-24-72

Chou brocoli

Tout droit venu du sud de l’Italie, brassica oleracea var. italica, appelé communément chou brocoli ou plus simplement brocoli, est un légume omniprésent de la gastronomie européenne. Apporté par la reine Marie de Médicis en France, il a rapidement trouvé sa place dans l’agriculture.

Le brocoli fait partie de la grande famille des brassicacées, qui contient tous les choux : cabus, de Bruxelles, chou-fleur, de Milan, frisé… Mais également le radis et le navet.

05-24-74

Les différentes variétés de chou brocoli

Le brocoli se présente le plus souvent dans la couleur verte. Mais certaines variétés jouent sur l’originalité de l’apparence et adoptent une jolies couleur blanche ou violette.

On peut distinguer trois variétés de brocoli : le chou brocoli annuel, le chou romanesco et le brocoli à jets. Il est à noter que certains classent le chou romanesco dans la catégorie des brocolis, d’autres parmi les choux-fleurs.

05-24-33

La culture du chou brocoli

Découvrez comment cultiver de délicieux choux brocolis dans votre potager.

Le semis et la plantation

Choisissez bien l’emplacement du pied de brocoli : évitez de le mettre dans une parcelle qui a déjà accueilli des choux, des navets ou des radis durant les quatre dernières années.

Le brocoli a également besoin de beaucoup de soleil. Il vous faudra donc sélectionner une parcelle qui recevra beaucoup de rayons. Veillez tout de même à ce qu’il n’ait pas trop chaud.

Si vous cultivez un potager en carré, installez le chou au centre de la parcelle qui lui est dédiée. Vous pouvez placer trois légumes sur un même carré, formant un triangle équilatéral. Si vous avez un potager plus traditionnel, les brassicacées seront alignées en pleine terre. Ne vous trompez pas dans le choix de l’emplacement : la plante y restera de longs mois, quatre à six selon la vitesse de sa croissance.

Pour le chou brocoli, vous avez le choix entre le semis, plus long bien sûr, ou la plantation de jeunes plants achetés dans le commerce. Je vous conseille de les choisir issus de l’agriculture biologique si possible. Le semis doit de préférence être effectué dans des pots individuels.

Selon la variété choisie et le climat, vous pourrez effectuer le semis sous protection hivernale dès mars, puis en pleine terre à partir de mai. La plantation est possible à la mi-mai et jusqu’en septembre.

05-24-24

L’entretien

Arrosage

Le brocoli n’aime pas avoir soif. Il peut même arrêter sa croissance voire mourir. Pour éviter cela, assurez-vous que le sol soit toujours humide. Attention toutefois à la moisissure !

Ennemis

Comme tous les choux, le brocoli est une des cibles privilégiée des chenilles, lesquelles le trouvent à leur goût. Elles n’hésitent pas à le croquer à pleines dents. Elles s’intéressent en grande partie aux feuilles, fort heureusement. Mais il n’est jamais agréable qu’en découvrir sur ses légumes… Parmi les espèces dévastatrices, on note la piéride du chou et la noctuelle. En prévention, vous pouvez tenter d’attirer les oiseaux qui se régalent de ces intrus, mais cela n’est pas facile. La présence d’un plant de tomate à proximité peut s’avérer bénéfique. En traitement, il est possible d’épandre de la décoction de tanaisie ou d’arroser abondamment. Si elles ne sont pas trop nombreuses, vous pouvez essayer d’extraire les chenilles manuellement.

Un autre parasite du chou est un coléoptère nommé altise, qui dévore les feuilles de la plante en laissant de petits trous. En prévention, pulvérisez un peu de purin de tomate sur le chou S’il est trop tard et que le plant est déjà envahi par les insectes, vaporisez du purin d’ortie (l’odeur est particulièrement désagréable) ou de la décoction de tanaisie.

L’hernie du chou est une maladie pour la brassicacée qui s’attaque aux racines. Un traitement à la décoction de prêle et le purin d’ortie peuvent être efficace. Une autre affection fréquente, comme pour de nombreux légumes du potager, est le mildiou. Il se manifeste par des taches marron ou jaunes sur les feuilles. En prévention, respectez la rotation des cultures. En traitement, vous avez le choix entre une décoction de prêle, du purin d’ortie ou de consoude, une infusion d’ail ou d’oignon.

05-24-127

Culture

Il vous faudra désherber soigneusement tout autour du légume pour que les nutriments de la terre ne soient pas absorbés par d’éventuelles mauvaises herbes. Vous devrez également biner régulièrement (en faisant bien attention à ne pas blesser les racines), pour que l’eau de pluie s’infiltre dans le sol de la manière la plus optimale. Disposez un peu de paillis sur la terre pour garder une humidité et une température adaptée.

Le chou n’est pas un légume particulièrement frileux. Néanmoins, lorsque les températures deviennent très fraîches, veillez à protéger le plant : un voilage spécial ou une mini-serre se révèlent des alliés précieux. Prenez toutefois garde à laisser le chou respirer et à conserver un petit écart entre le bas de la protection et la terre pour que la pluie puisse abreuver la plante.

Si vous constatez que le chou manque de tonus et qu’il montre des signes de faiblesse, redonnez-lui des forces en déposant un peu d’engrais riche en azote à son pied. Veillez à ne pas abuser d’engrais, et de toujours vérifier que le produit est utilisable en agriculture biologique pour ne pas polluer le sol. Vous pouvez également fortifier le chou en pulvérisant un peu d’extrait fermenté d’ortie.

Pensez à couper les feuilles qui gênent les voisins.

05-24-22

La récolte et la conservation

N’attendez surtout pas que le brocoli fleurisse ! S’il présente des fleurs jaunes, il est trop tard, le légume risque de ne plus être comestible.

Cueillez le brocoli quand les bourgeons sont encore arrondis, coupez à l’aide d’un couteau la tige principale, juste au-dessous de l’inflorescence principale. Parfois, quelques petits bourgeons pousseront à nouveau, mais ils seront bien plus petits.

Selon la variété choisie, la récolte pourra s’effectuer entre mi-mai et s’étaler jusqu’en décembre en fonction également du climat.

Le brocoli cueilli pourra se conserver quelques jours dans le bac de légumes du réfrigérateur pendant 4 à 5 jours, dans un sachet ou un film plastique. Il est également possible de le congeler.

05-24-23

Ma fiche pratique sur le chou brocoli