Deux chicorées

Chicorée

La laitue n’a pas le monopole de la salade dégustée ! La chicorée est un genre qui comprend plusieurs espèces et variétés. Le genre a été défini au XVIIIème siècle par un naturaliste suédois. La chicorée frisée a des feuilles particulièrement dentées. Celles de la scarole ont un aspect souvent plus doux et ondulé.

Plants de chicorées

Les différentes variétés de chicorée

La chicorée, appelée latinement cichorium, est un genre qui réunit la chicorée frisée et la scarole, et certaines endives. Miam ! Les deux premières ont pour origine la chicorée endive, qui nous vient du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, du Caucase et du sud de l’Europe.

Voici des variétés de chicorée : Frisée de Meaux, scaroles Grosse bouclée, Cornet de Bordeaux et Cornet d’Anjou, frisée de Ruffec… Choisissez bien les variétés que vous aurez dans votre potager, selon vos goûts et la forme que vous souhaitez, mais également en fonction des périodes de semis et de cueillette, pour pouvoir récolter toute l’année (ou presque).

La culture de la chicorée

Voici mes astuces pour réussir votre culture de chicorée.

Calendrier chicorée

Le semis

La chicorée fait partie de la grande famille des asteraceae, qui regroupe également, dans d’autres groupes, la laitue, l’artichaut, le cardon, le salsifi, le topinambour, l’estragon et le tournesol, mais aussi le chrysanthème, la grande absinthe et le génépi. Il faut éviter que ces plantes soient cultivées sur le même carré deux années d’affilée, pour que les éventuels maladies et parasites communs à la famille ne se transmettent, notamment dans la terre.

La proximité d’un plant d’endive, de carotte, de navet, de concombre, de poireau ou de radis peut être bénéfique.

Evitez un carré du milieu, pour ne pas être gêné lors des différents gestes d’entretien. Si vous souhaitez suivre le calendrier lunaire, préférez la lune montante et les jours feuilles pour le semis.

Le choix de l’emplacement, est important et fonction des parcelles voisines. Il devra, en effet, être en plein soleil lorsque la salade sortira de terre et lorsqu’elle sera jeune, puis en fin de saison. Mais en plein été, il faudra que d’autres légumes voisins lui fassent de l’ombre pour éviter qu’elle ne surchauffe. L’anticipation des cultures est essentielle.

Selon les variétés que vous aurez sélectionnées, votre plante restera dans son emplacement de trois à… huit mois !

Pour que les salades aient suffisamment de place pour pousser, et pour rentabiliser la place, creusez cinq petits trous dans un carré (à la manière d’un dé) et déposez deux ou trois graines dans chacun. Effectuez l’opération en début de saison et pendant l’été pour la chicorée frisée. La scarole résiste à -5°C. Vous pouvez semer entre avril et mai sous abri, et à partir de juin jusqu’à mi-septembre en pleine terre.

Vous pouvez également choisir de procéder à des plantations, de salades achetées en jardineries ou qui ont grandi dans votre serre. L’opération sera effectuée entre mai et octobre.

Chicorées dans leur carré

L’entretien

La chicorée a besoin d’eau : l’arrosage doit être régulier, sans pour autant la noyer. Vérifiez bien l’humidité de la terre, surtout si vous devez vous absenter quelques jours : si la plante ressent de la sécheresse, elle montera en graines et ne sera plus comestible ! Lors de l’arrosage, ne mouillez pas les feuilles, cela pourrait entraîner une pourriture.

Votre salade pourra se trouver fragilisée. Renforcez-la en lui donnant un peu d’engrais composé, notamment de l’azote. Vous pouvez lui administrer un peu de compost en cours de culture. En prévention des maladies et parasites, pulvérisez de l’extrait fermenté d’ortie pendant l’été et entre mi-septembre et mi-octobre, et effectuez une fertilisation foliaire au sol à la même période.

Les trois ennemis principaux de la chicorée sont de petits animaux qui la grignotent goulûment. Le premier est la noctuelle, un papillon qui, sous sa forme de chenille, est particulièrement vorace. Pour vous prémunir contre un envahissement, rarement totalement évitable, vous pouvez tenter d’attirer des oiseaux, en particulier des merles, si vous n’avez pas de chat bien sûr. Les volatiles se feront un plaisir de dévorer les intruses. Lors du binage, vous pourrez prendre les chenilles et les lancer à l’autre bout de votre jardin. Une pulvérisation de décoction de tanaisie peut vous aider à vous débarrasser des larves.

Les second et troisième ennemis sont la limace et l’escargot. Ceux-ci peuvent parfois être enlevés manuellement, notamment la nuit, où ils sortent de leur cachette pour festoyer. En prévention, hébergez à proximité du potager des hérissons, des crapauds ou des grenouilles, qui sont des prédateurs naturels. Vous avez également déposer un peu de cendre de bois, de sciure ou de suie autour des plants, pour éloigner les nuisibles.

Le binage et le désherbage sont deux gestes indispensables à effectuer régulièrement, dès que les pousses ont suffisamment grandies pour ne pas être abîmées par l’outil ni confondues avec une plante à éliminer. Le premier permet d’aérer la terre et d’aider la pluie à entrer dans le sol. Le second empêche les autres végétaux (mauvaises herbes) ne prennent tous les nutriments au détriment de la chicorée.

Déposez une épaisse couche de paillis (si possible de la fougère, qui éloigne les mollusques, le trèfle ou le foin) autour du plant et sur l’ensemble de la parcelle, pour préserver une température et une humidité optimales.

La chicorée est un peu frileuse : protégez-la lorsqu’il fait frais en les couvrant d’une mini-serre.

Carré de chicorées

La récolte et la conservation

Ce qui est chouette avec la chicorée, c’est qu’on peut se débrouiller pour avoir des cueillettes toute l’année. Il faut pour cela choisir des variétés qui ont des cycles décalés les uns par rapport aux autres.

La chicorée frisée a un goût un peu amer, elle devra donc être blanchie dix à quinze jours avant la récolte. Pour cela, lorsque le feuillage est totalement sec, celui-ci est noué au-dessus de la pomme pour que les rayons du soleil ne l’atteignent pas. Une autre possibilité est de déposer un pot de jardin sur le coeur.

Pour récolter votre salade, coupez avec un couteau sous la pomme au ras du sol. Laissez les racines en terre. Pour que les autres aient suffisamment de place pour se développer et pour s’épanouir, choisissez d’abord le légume du milieu du carré. La scarole est cueillie tardivement , mais avant que l’hiver n’arrive.

La chicorée est, bien sûr, souvent dégustée crue en salade. Mais aussi cuite, par exemple en velouté ou braisée. Elle se conserve sur du sable à l’abri de la lumière et au sec.

Ma fiche pratique sur la chicorée

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*