Carotte

La carotte, de son nom scientifique Daucus carot, est un légume phare de la cuisine, et bien évidemment du potager. Son aïeul sauvage est originaire d’Iran, elle fut cultivée dès le Xème siècle en Asie et à la Renaissance en Europe. Très répandue aujourd’hui, elle est cultivée principalement en Chine, en Russie, aux Etats-Unis et en Pologne. La France est le septième pays producteur. Je vais vous exposer mes conseils dans cette fiche pratique pour faire pousser de la carotte dans votre potager.

Les différentes variétés de carotte

Elle fait partie de la famille des apiacées, à laquelle appartiennent le céleri à côte, le céleri-rave et le persil. Les feuilles ne vous tromperont pas, elles ont un véritable air de ressemblance.

Il existe plus de 500 variétés de carottes. Traditionnellement, la racine de la carotte est orange. Mais certaines variétés amusantes arborent des couleurs plus originales : violet, rouge, jaune, blanc… Les carottes blanches ressemblent un peu aux panais. On peut retenir comme variétés : la Nanco, la Primo, la Nandor, la Nantaise, la Touchon et la carotte De Colmar à coeur rouge.

Feuilles de carotte

La culture de la carotte

Découvrez mes conseils pour cultiver de délicieuses carottes.

Calendrier carotte

 

Le semis

La carotte ne se replante que mal, il faut donc la semer. Elle aime bien le soleil. Pensez-y lorsque vous choisissez l’emplacement. Pour éloigner le risque que des parasites ou des maladies se transmettent, évitez d’installer des légumes de la même famille dans le même emplacement pendant quatre années d’affilée. La carotte restera 6 à 8 mois dans son carré, je vous conseille donc de bien sélectionner le lieu mais aussi la variété, pour échelonner les récoltes. La proximité de la laitue, du radis, du poireau (son odeur éloigne la mouche de la carotte), de l’oignon ou du haricot peut être bénéfique. En revanche, évitez de semer la carotte à côté d’un carré de chou, de céleri-rave, de céleri-branche, de navet ou de radis noir.

Avant de semer, il faut que le carré qui va accueillir la Daucus carot soit vide depuis un peu plus d’une semaine au minimum pour que la terre ait le temps de se reposer, et répandre un peu de cendre de bois pour éviter des parasites, et favoriser la croissance des racines.

Selon la variété de carotte que vous aurez choisie, vous pourrez procéder au semis dès mi-février, et jusqu’en avril. sous protection car les températures sont très fraîches. Une seconde vague s’étale de mai à juillet, cette fois-ci en pleine terre. Si vous désirez suivre le calendrier lunaire, il vaut mieux effectuer le geste en lune montante. Creusez trois sillons équidistants, d’une profondeur d’un cm, mais ne mettez pas trop de graines dans la terre, car il vous faudra éclaircir.
Dans la soirée, juste après le semis, déposez un peu de marc de café dans le carré. L’odeur de cette poudre marron éloigne la mouche de la carotte, principal parasite du légume orange. Répandez un peu de cette substance régulièrement jusqu’à l’éclaircissage.

Des feuilles de carotte

L’entretien

L’arrosage est un aspect un peu délicat dans la culture de la carotte; Jusqu’à ce que les premières tiges apparaissent, le sol doit être toujours un peu humide. Ensuite, dans l’idéal, le carré devrait recevoir de l’eau une fois par semaine. La difficulté réside, bien entendu, dans la pluie, dont dépendent les légumes. Binez régulièrement pour aérer la terre, et aussi pour que l’eau de pluie pénètre dans le sol.

La carotte n’a pas besoin de beaucoup d’engrais. L’excès de ces produits, même naturels, peut avoir des effets négatifs. Ne lui donnez pas d’azote. Vous pouvez répandre une petite quantité de potassium en juillet ou en août, mais il ne faudra pas lui apporter trop de compost. Une fertilisation folaire à base de lithothamne (des algues marines), pour renforcer la protection de la plante, permet de lui procurer des oligo-éléments.

L’ennemi le plus vorace de la carotte est la mouche. Cet insecte blanc creuse des galeries dans la racine et croque le légume. Pour se prémunir contre ce parasite, vous pouvez utiliser le marc de café comme répulsif, mais aussi des filets (disponibles en jardineries) au-dessus des plantes.

Pour laisser de la place aux carottes de se développer, et pour que celles-ci puissent bénéficier du maximum de nutriments, il vous faudra patiemment et consciencieusement désherber. Mais, pour cela, attendez que les légumes soient un peu grands, afin de différencier les feuilles, facilement reconnaissables car dentelées.

Carottes

La récolte et la conservation

La période de récolte, tout comme celle du semis, dépend de la variété de carotte que vous avez choisie. Vous pouvez cueillir vos légumes orange entre juin et novembre. Pour savoir si le moment est venu, il faut que le collet à la base de la tige soit suffisamment large. La difficulté, comme pour tous les légumes-racines, est que le contour de la tige peut être large, mais la racine courte. Faites attention, lorsque vous retirez la carotte de la terre, à ce que ses fanes ne soient pas emmêlées à celles d’autres légumes que vous pourriez arracher par mégarde.

Après la cueillette de chaque carotte, rebouchez bien le trou occasionné, pour éviter que la mouche ne vienne pondre et donc souiller la terre et les légumes proches. N’oubliez pas le creux créé par un végétal récolté par erreur, qui n’est pas toujours facilement localisable si les tiges sont trop rapprochées.

Lorsque le carré est vidé entièrement, incorporez-y un engrais vert, pour que le sol se régénèrent en nutriments.

Après récolte, disposez les légumes délicatement au fond d’une cagette sur du sable dans un endroit sec, idéalement dans une cave.

Carottes dans un panier

Ma fiche pratique sur la carotte

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*