Betterave

Connue depuis l’Antiquité, la betterave semble tirer ses origines d’une zone étendue de la Russie à l’Allemagne actuelles. La racine était alors utilisée dans les préparations de médicaments, seules les feuilles se consommaient. En France, considérée comme impure par les nobles car provenant de la terre, la racine (ou rave) n’a été généralisée dans les assiettes que durant le XIXème siècle.

Mangée essentiellement cuite, la racine de la betterave peut également être dégustée crue, râpée ou en salade. Elle se savoure pour son goût sucré, parfois un peu amère ou terreux. Généralement d’une élégante couleur pourpre, elle se présente souvent sous une forme de sphère. La betterave a une particularité : elle colore naturellement les aliments. Mais aussi les doigts. Ma fiche pratique vous indique comment en faire pousser dans votre jardin.

Les différentes variétés de betterave

La betterave dont nous dégustons la racine en salade ou cuite fait partie de la famille Amaranthaceae, dont les autres membres servent à l’alimentation animale ou à l’obtention de sucre. Aujourd’hui, la variété potagère est surtout cultivée en Europe, notamment en Italie.

Les variétés principales de betterave potagères sont la crapaudine, la betterave noire d’Egypte, la betterave Chioggia, la Burpee’s golden et la Forono.

Un carré de betteraves

La culture de la betterave

Apprenez à cultiver au mieux la betterave dans votre jardin.

Calendrier betterave

Le semis / la plantation                        

La betterave fait partie de la famille des chenopodiaceae, qui comporte également d’épinard, la poirée, la salicorne. La couleur et la taille des feuilles sont caractéristiques. Evitez d’implanter 3 ans d’affilée au même endroit des légumes de la même catégorie, car ces plantes attirent les mêmes parasites et épuisent pareillement le sol.

La betterave restera dans son emplacement pendant quatre à cinq mois, il vous faudra par conséquent bien choisir cet emplacement, car il sera indisponible durant la moitié de l’année. La betterave, bien qu’elle soit légume-racine, aime bien le soleil. Trouvez-lui un emplacement bénéficiant de nombreux rayons. Un peu d’ombre ne gênera pas beaucoup.

La proximité d’un chou pommé, d’un chou-fleur, d’un haricot ou d’un oignon peut être profitable. Un carré situé devant un treillage de cornichon ou de concombre est idéal.

La plantation est possible, mais les plantes ont parfois un peu de difficultés à pousser. Le plus simple est le semis. Cette opération peut s’effectuer de mi-mai à juin. Evitez cette démarche s’il fait trop froid ou s’il fait trop sec. Dans un même carré, déposez une ou deux graines dans neuf petits trous. Il vous faudra éclaircir pour arriver à cinq plants par carré. Si vous voulez suivre le calendrier lunaire, préférez semer en lune montante.

Feuilles de betterave

L’entretien

La betterave a besoin d’eau pour se développer et pour éviter de devenir amère et filandreuse, et de monter en graines. Mais trop d’eau peut être néfaste. Veillez à ce que votre plante bénéficie d’un arrosage régulier.

Pour que la terre bénéficie au maximum de la pluie et qu’elle s’aère, binez régulièrement autour des  betteraves lorsqu’elles sont suffisamment grandes pour éviter de les déraciner accidentellement. Griffez le sol pour le retourner. Attention à ne pas couper les vers de terre. Pour préserver l’humidité et la température, répandez une épaisse couche de paillis sur l’ensemble du carré, et plus soigneusement autour du pied. Pour éviter que les mauvaises herbes n’envahissent la parcelle et n’engloutissent tous les nutriments, désherbez régulièrement. Pour cette opération, là aussi, attendez que les betteraves aient suffisamment pousser pour les distinguer des plantes indésirables. Taillez la betterave lorsque ses feuilles s’étalent trop. Vous pourrez déguster cette récolte en salade ou cuite au beurre.

Dans un seul carré, neuf betteraves ne peuvent pas se développer de manière optimale, car elles se gênent mutuellement. Il vous faudra donc éclaircir : déplantez délicatement quatre betteraves et transplantez-les méticuleusement dans un autre carré, que vous aurez préalablement choisi et préparé à accueillir ses nouveaux hôtes.

Aidez votre betterave face aux aléas de la météo. Si elle vous semble fragile ou affaiblie, vous pouvez lui apporter un peu de potassium. Pour la renforcer, effectuez une pulvérisation foliaire à la prêle. Il vous est possible également d’ajouter un peu de compost en cours de végétation.

La betterave a des nuisibles ! Ses ennemis principaux sont deux insectes et une maladie. Le premier s”appelle l’altise, il s’agit d’un petit coléoptère qui perfore les feuille. En avril ou mai, les oeufs pondus à la base du légume éclosent et les larves peuvent creuser des galeries dans la racine. Plusieurs moyens peuvent permettre de lutter contre l’altise : étendez des filets anti-insectes (disponibles dans les jardineries) au-dessus de la betterave (attention à ce que les insectes, volants, n’aient pas accès aux feuilles), mélangez de l’ail écrasé à de l’eau puis pulvérisez. Le second insecte est le puceron, qui, lui également, s’attaque au feuillage. Eradiquez les fourmis, qui élèvent les pucerons, et apportez des coccinelles pour qu’elles dévorent sans pitié les insectes ravageurs. En fin de culture, l’oïdium peut arriver en trouble-fête. Cette maladie, due à de minuscules champignons, colore les feuilles en blanc. S’attaquant principalement à la courgette, elle ne laisse cependant pas de répit à la betterave. Vous pouvez pratiquer une pulvérisation de décoction à la prêle. Il vous faut impérativement couper les feuilles et les brûles pour détruire les champignons.

Une betterave

La récolte et la conservation

Selon la variété choisie, vous pourrez cueillir votre betterave de mi-juin à octobre. Choisissez le légume dont le diamètre atteint environ 8cm. Effectuez l’opération de préférence à la fourche-bêche. Laissez sécher la récolte quelques jours et retirez la terre. La betterave a beaucoup épuisé le sol. Après cueillette, enrichissez celui-ci avec un peu d’engrais. Vous pourrez cultiver des laitues sur le carré, puis laisser l’emplacement en jachère quelques temps.

La betterave se conserve en conserves ou stockée dans du sable dans un endroit sec, une cave est parfaite.

Récolte de betteraves

Ma fiche pratique sur la betterave

 

 

Un commentaire

  1. Pourquoi conserver les betteraves dans du sable sec ? en décembre elles sont déjà toutes molles.
    Je les conserve dans du sable frais, (je fais un tas, je lle mouille bien et je prélève le haut quelques jours après que je mets dans une poubelle trouée de 80l une couche de sable, une couche de betteraves, carottes, navets, ou panais alternées jusqu’en haut). J’ai mangé crue ma dernière betterave 2016 pour la fête des pères 2017, elle était quasi plus juteuse que quand je l’ai ramassée en octobre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*